Ce que Jeff Bezos peut nous apprendre sur la Sécurité des données

Ping - Arnaud Gallut
Par Arnaud Gallut, Regional Sales Director, Ping Identity

Plus tôt cette année, Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, a mobilisé l’attention des médias lorsque certains de ses messages personnels ont été dévoilés publiquement. Certains ont suggéré que la fuite provenait d’un de ces proches, et d’autres ont affirmé que la manœuvre avait des motivations politiques et qu’il s’agissait d’une sorte de vengeance personnelle. Bien que l’attention des médias se soit concentrée sur pourquoi Jeff Bezos a été ciblé et par qui, ce qui devrait plutôt nous préoccuper à la fois à titre personnel et en tant que professionnels de la sécurité des données, nous inquiéter le plus, est comment sécuriser nos données en toute confiance.

 

34% des consommateurs américains ont déjà vu leurs informations personnelles compromises

2018 Consumer Cybersecurity Study, FirstData

 

Même si la plupart des médias se sont concentrés sur le type d’informations publiées, nous ne pouvons oblitérer le fait que l’attaque contre Jeff Bezos constitue bien un piratage de données. Heureusement pour lui et pour Amazon, le piratage ne s’est pas étendu aux données de l’entreprise. Mais cela aurait pu se produire. Et le fait que le terminal personnel de Jeff Bezos ait été piraté pose des questions telles que : si l’homme le plus riche du monde peut être piraté, quel est le degré de vulnérabilité de vos employés, de vos clients et de vos fournisseurs ?

Lorsque vous considérez le nombre de terminaux utilisés pour accéder aux ressources de votre entreprise, ainsi que les types de données auxquels ils accèdent, vous pouvez aussi vous interroger sur le degré de vulnérabilité de votre entreprise.

Si cela vous inquiète, vous êtes au bon endroit. Vous découvrirez plus loin dans cet article :

  • Pourquoi vous devez donner la priorité à la sécurité de vos données.
  • Les trois endroits où vos informations personnelles sont les plus vulnérables.
  • Les six mesures à prendre dès aujourd’hui pour sécuriser vos données.

 

Pourquoi la sécurisation de vos données doit être votre priorité

La menace représentée par les piratages de données et les cyber crimes est bien réelle. Quasiment pas une semaine ne passe sans qu’une nouvelle entreprise ne subisse une attaque, dont l’impact en termes de coûts et chiffre d’affaires est souvent élevé.

En fait, le coût moyen d’un piratage de données pour une organisation atteint 3,86 millions de dollars, d’après l’étude Cost of a Data Beach 2018 du Ponemon Institute. Un chiffre qu’il est difficile d’ignorer. Même si estimez être une cible de faible importance, un piratage peut avoir pour vous de graves conséquences, peut-être même plus que cela. Manquant de la base de clients fidèles et des ressources dont bénéficient les grandes entreprises, les PME sont souvent plus impactées par un piratage en termes de pertes de revenus et de clients perdus.

 

60% des PME indiquent qu’un employé ou un fournisseur négligeant est à l’origine d’un piratage.

2018 State of Cybersecurity in Small and Medium Size Businesses, Ponemon Institute

 

Il va sans dire que la sécurité des données devrait être un impératif stratégique pour toute entreprise, quelle que soit sa taille. Vous devez mettre en place des mesures de sécurité qui sont à la fois rigoureuses – pour protéger votre entreprise de manière adéquate – et transparentes – pour garantir une pleine adoption des utilisateurs. Dans ces conditions comment être sûr que vous faites tout le nécessaire pour sécuriser vos données ? Les bonnes pratiques en termes de sécurité des données commencent au niveau individuel. Alors commençons par comprendre à quel moment vos informations sont les plus vulnérables.

 

Quand vos données personnelles sont les plus vulnérables

Les données personnelles risquent d’être détournées ou volées dans trois principaux endroits :

  1. Dans un site de stockage dans le cloud

Nous stockons de plus en plus de données et de contenus auprès de fournisseurs de stockage dans le cloud tels Microsoft Azure, AWS et Google Drive. Le stockage dans le cloud présente plusieurs avantages, dont l’accessibilité, le partage et la sécurité. Mais même si la plupart des données stockées dans le cloud sont cryptées, cela ne veut pas forcément dire qu’elles sont en sécurité.

  1. Pendant la transmission

Vos données ne sont pas seulement en danger lorsqu’elles sont stockées et gérées, mais aussi lorsqu’elles sont en mouvement. Avez-vous déjà envoyé un message personnel ou un email contenant des informations sensibles, comme le code de votre porte de garage ou votre numéro de sécurité sociale ? Tout ce que vous envoyez par email, y compris les photos et les fichiers, revient à envoyer une carte postale. N’importe qui peut voir son contenu s’il le veut vraiment.

  1. Sur le terminal du destinataire

Alors que les deux premiers endroits cités sont sous votre contrôle, le troisième ne l’est pas. Mais cela ne veut pas dire que vous pouvez l’ignorer. Si vous envoyez des informations personnelles et sensibles à un tiers, vous devez avoir confiance en ses propres mesures de sécurité. Même si vous faites tout ce qu’il faut de votre côté, une fois que vos informations sont détenues par quelqu’un d’autre, vous êtes à la merci de l’efficacité ses politiques de sécurité.

 

Comment renforcer la sécurité de vos données

Vous avez maintenant conscience de tous les dangers qui guettent vos données personnelles, et leur sécurisation peut vous sembler être d’emblée une bataille perdue. Ne désespérez pas, car quelques mesures simples peuvent toutefois vous protéger contre un piratage.

  • Cryptez vos données avant de les transmettre

Pour garantir une confidentialité totale, vos données doivent être cryptées au préalable avant d’être transmises à un fournisseur de stockage dans le cloud. Ces derniers cryptent les contenus, mais s’ils détiennent les clés de ce cryptage, ces dernières peuvent être volées ou détournées à votre insu. En tant que protection supplémentaire, le mieux est donc de crypter les contenus localement avant de les télécharger dans le cloud. Cela garantit que tout piratage ou fuite accidentelle chez le fournisseur de cloud n’exposera pas vos contenus. Les systèmes d’exploitation de Windows et d’Apple contiennent des outils faciles à utiliser permettant de crypter les données en gardant le contrôle des clés de cryptage.

  • Cryptez les données lors des transmissions

Utiliser un tunnel crypté comme un VPN sur un réseau wifi public peut aider à prévenir tout piratage durant la transmission des données. En reprenant l’analogie de la carte postale utilisée plus tôt, ceci revient à envoyer un courrier recommandé. Il existe un grand nombre de services VPN à usage grand public disponibles sur le marché, tels Witopia, TunnelBear et NordVPN.

  • Faites des sauvegardes locales

Pour les informations vraiment sensibles qui doivent être stockées, une sauvegarde locale est le meilleur moyen de garantir la confidentialité. La plupart des disques de sauvegarde sont livrés  avec des outils de cryptage qui garantissent la confidentialité des informations qui sont sauvegardées.

  • Réévaluez les règles d’utilisation des données

Passez en revue la gouvernance des données et les règles de partage et d’utilisation de l’application que vous utilisez pour créer vos contenus et du service cloud où ces contenus sont stockés. Inspectent-ils vos contenus pour vous envoyer des publicités ciblées ? Combien de métadonnées sur vos contenus partagent-ils avec leurs partenaires publicitaires ? Quel contrôle avez-vous sur les données qu’ils collectent ou que vous partagez ? Quels sont vos droits sur vos données une fois que vous les avez téléchargées sur le fournisseur de cloud ?

  • Evitez les applications gratuites de sources inconnues

Vous devez comprendre que les applications gratuites ne le sont jamais vraiment. Si vous ne payez pas pour le service, il y a de fortes chances que celui-ci utilise d’une manière ou d’une autre vos données pour gagner de l’argent. Restez à l’écart des applications suspectes et optez uniquement pour des applications bien connues provenant de sources fiables comme l’App Store, Google Play, etc.

  • En cas de doute, supprimez vos données

Lorsqu’une information ne peut être trouvée ou n’existe pas, elle ne peut être volée ni détournée. S’il existe des données que vous voulez vraiment garder secrètes et inaccessibles, leur suppression est la précaution de dernier recours.

 

Respecter les recommandations énoncées plus haut vous aidera à renforcer votre posture de sécurité. Mais ne vous arrêtez pas là. Assurez-vous que le destinataire avec lequel vous avez partagé vos contenus a mis en place les mêmes mesures de sécurité. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à le former sur les meilleures pratiques de sécurité.

Au bout du compte, il est difficile de tout contrôler. Nous devons faire attention aux données que nous partageons, à la façon dont nous les partageons et avec qui. Mais quel que soit notre degré de prudence, une fois que nos informations sont partagées avec un autre individu ou une autre entité, les sécuriser et les garder confidentielles devient une responsabilité partagée. Et vous n’avez pas besoin d’être un professionnel de la sécurité des données – ou Jeff Bezos – pour être conscient des enjeux.

%d blogueurs aiment cette page :