Le marché de la Robotic Process Automation devrait engager sa mutation en 2019

kofax - chris huff
Par Chris Huff, Directeur stratégique chez Kofax

Si le marché de la Robotic Process Automation (RPA) continuera à évoluer et gagner en maturité en 2019, les éditeurs de RPA se retrouveront à un tournant décisif : faire croître leurs évaluations boursières ou commencer à entendre le pschitt du dégonflage de la bulle et les signes avant-coureurs de l’effondrement du « Hype Cycle » de la RPA. Au cours des cinq dernières années les éditeurs de RPA se sont focalisés sur la demande du marché, c’est-à-dire à mieux faire comprendre la valeur ajoutée et à inciter les prospects à essayer la RPA. Et beaucoup diront que les acteurs du secteur ont réussi leur pari. Cependant, les éditeurs de RPA doivent changer d’orientation en s’axant sur l’offre, c’est-à-dire en s’armant de logiciels RPA évolutifs et performants.

 

 Quelles sont les 10 mutations qui devraient s’opérer sur le marché de la RPA en 2019 ?

  1. Les clients grands comptes seront plus exigeants à l’égard des éditeurs de RPA : Une démonstration de faisabilité (POC) ne suffira plus pour remporter un contrat. Les clients demanderont à disposer d’exemples concrets et de cas d’usage qui démontrent clairement une évolutivité à l’échelle de l’entreprise et des résultats quantifiables.
  2. La biométrie au service de l’identification : Pour renforcer la sécurité tout en optimisant l’expérience client, les acteurs de la RPA se sont naturellement orientés vers l’authentification biométrique. Associée à la mobilité et à l’informatique sans serveur, la biométrie offre un produit RPA très puissant et sécurisé pour les entreprises.
  3. Une innovation stimulée par le besoin de conformité réglementaire : Pour gérer efficacement la conformité aux règlements tels que la RGPD, les entreprises se tourneront essentiellement vers les solutions RPA qui leur offriront des fonctionnalités avancées pour gérer la traçabilité et l’audit de leurs informations.
  4. L’informatique sans serveur éliminera le besoin de serveurs dédiés pour le déploiement de bots : Grâce à l’évolution des architectures et des modèles de licences, les principaux acteurs RPA offriront à leurs clients la possibilité de déployer autant de bots qu’ils le souhaitent, sans se soucier des capacités serveurs.
  5. Le coût de la RPA continuera de baisser : La concurrence, la généralisation de la RPA et des modèles de licences plus efficaces, tels que la tarification à la consommation, auront une incidence négative sur les prix tout en favorisant l’adoption de la RPA par les clients.
  6. Les grands éditeurs de logiciels continueront à investir dans la RPA : Le récent rachat de Contextor par SAP s’inscrit dans cette tendance des grands éditeurs de logiciels à intégrer la RPA dans leurs produits pour réduire le coût total d’appropriation pour leur client en fournissant plus de capacités d’automatisation. Les éditeurs de RPA qui ont construit des marchés de niche autour des solutions de grands éditeurs devront incontestablement être plus flexibles.
  7. Les solutions RPA poursuivront leurs efforts sur les données non structurées :  Les éditeurs s’adapteront à la transition de la collecte de données vers l’analyse de données qui aboutira à l’application de la capture cognitive, du traitement automatique de langage naturel et d’algorithmes d’intelligence artificielle pour mieux transformer les données non structurées en données structurées qui pourront être notées et renvoyées aux personnes concernées pour aider à la prise de décision.
  8. Les Entreprises de Service du Numérique (ESN) s’intéresseront de plus en plus à la RPA : Pour retenir des travaux risquant de leur échapper, les ESN engageront des partenariats avec les éditeurs RPA leur permettant d’être aussi bien clients que revendeurs.
  9. Les entreprises créeront des postes spécifiques à la RPA : Comme on commence à l’observer, de nombreuses pistes relatives à la RPA comme « Gestionnaire de robots », « Développeur de robots » ou encore « Responsable RPA » devraient émerger pour permettre à des employer de mieux mettre en avant leurs nouvelles compétences. Les entreprises par ailleurs mettront en avant leurs opérations automatisées lors de leurs sessions de recrutement pour attirer de nouveaux talents.
  10. Le déploiement de la 5G engendra plus de données mobiles : Pour promouvoir plus de mobilité, les éditeurs RPA concevront des SDK (ou Kits de développement logiciel) qui permettront à leurs clients de gérer et d’interagir avec des robots où qu’ils soient.
%d blogueurs aiment cette page :