Tendances des besoins en logiciels exprimés par les entreprises françaises pour l’année 2019

En 2018, Celge.fr, le 1er comparateur et évaluateur de logiciels de gestion d’entreprise, a aidé plus de 170 000 décisionnaires dans leur veille informatique. En effet, en moins de 5 minutes et au moyen d’un bref questionnaire en ligne, les cadres d’entreprises reçoivent directement dans leur boîte mail, un comparatif personnalisé qui recense les solutions logicielles les plus adaptées à leur secteur d’activité, leur taille, leur budget ainsi qu’à leurs besoins spécifiques.

 

C’est en se basant sur son expertise du marché IT mais également sur les besoins exprimés par leurs internautes en 2018, que Celge.fr vous donne les principales tendances des investissements IT prévus par les entreprises françaises sur l’année 2019.

unnamed.png

 

Plus de la moitié des entreprises françaises prévoit d’acquérir un nouvel ERP sur 2019. 

Comme bien souvent, les ERP constituent le premier poste de dépenses prévisionnelles en informatique des PME françaises sur l’année en cours. Que ce soit dans le cadre d’un premier équipement, d’un changement de prestataire ou de l’acquisition d’un nouvel outil offrant plus de fonctionnalités, l’optimisation du pilotage de l’activité globale de l’entreprise reste au cœur des préoccupations des chefs d’entreprises.  Pour rappel, l’Enterprise Resource Planning est un progiciel de gestion qui intègre au minimum, sur une seule et même base, la comptabilité ainsi qu’une gestion d’activité. Néanmoins, il convient de souligner qu’une nouvelle tendance se dégage : celle de l’ERP mobile. En effet, la démocratisation de l’utilisation des terminaux mobiles pousse les décisionnaires à revoir l’ensemble de leur architecture informatique. Le but est simple : gagner en réactivité, flexibilité mais aussi et surtout en productivité grâce la possibilité d’accéder en temps réel à l’ensemble du système d’information (SI) de l’entreprise. Malgré la popularisation du Cloud ou du mode Saas, bon nombre de dirigeants déclarent rester frileux quant au stockage en ligne de leurs données stratégiques. Ainsi, les éditeurs et intégrateurs d’ERP doivent prendre conscience du lien entre la sécurisation des données et le développement pérenne de la mobilité pour se distinguer de la concurrence.

 

12% des investissements IT 2019 seront orientés vers la finance. 

Est-ce la loi de finances 2019, comprenant de nombreuses mesures pour les entreprises qui oriente les investissements IT en ce sens ? Ce qui est sûr, c’est que de nombreux projets IT se dessinent autour des logiciels de comptabilité, de trésorerie ou encore d’immobilisations. Que les services financiers se rassurent, les éditeurs français de solutions comptables ont intégré dans leurs outils les dernières modifications en termes de régime de TVA et d’intégration fiscale, de déductibilité des charges financières ou de calcul du dernier acompte d’impôt sur les sociétés (IS).

Aujourd’hui, les services comptables s’établissent comme les véritables garants de la santé financière des entreprises. Cela se matérialise notamment par la création de nouveaux postes et de multiples innovations dans le domaine.  L’exemple même en matière de software est celui de la Business Intelligence (BI) qui avait pour vocation originelle de servir les départements financiers des sociétés. Bien que récent, cet outil d’analyse décisionnelle permet de faire des reportings et des statistiques en agrégeant l’ensemble des données (comptables, commerciales, RH, de production, etc…) du SI de l’entreprise.

 

Les entreprises françaises à l’ère du zéro papier. 

Que ce soit dans le but de gagner en productivité, de réduire leurs coûts ou d’accéder plus facilement à leurs données, de plus en plus d’entreprises françaises se mettent au vert ! En effet, cette année, 11% des dépenses IT concerneront des projets de GED (Gestion Electronique des Documents) ou de dématérialisation. Ces logiciels permettent donc de mieux gérer l’acquisition, la diffusion, le stockage ou encore l’archivage des documents internes à l’organisation. Chefs d’entreprises, vous l’aurez compris… A vos scanner ! La planète vous le revaudra…

 

En France aussi, les entreprises ont des incroyables talents ! 

En 2019, les logiciels RH rassembleront, à eux seuls, 9% des prévisions d’investissements IT des entreprises basées en France.  Du puissant SIRH, au logiciel de GPEC (Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) ou au simple outil de paie, les décisionnaires montrent clairement leur volonté de mieux gérer leurs ressources humaines. Le salon Solutions RH 2019 en   est témoin : les éditeurs de logiciels RH, qui sont bien conscients de cette tendance, redoublent d’efforts pour se distinguer de la concurrence. Parmi les innovations notoires en rapport avec les fonctionnalités, se dégagent celles du « fast learning » ou encore des entretiens et de la formation en réalité virtuelle (VR).

 

Supply Chain, Commerce et Marketing : autres postes de dépenses IT 2019.

Cette année encore, mais de manière moins soutenue que les années précédentes, les entreprises françaises continuent d’investir dans les logiciels de Supply Chain (5% des intentions de dépenses IT 2019), du commerce et du marketing (4%).

 

Ainsi, la transformation numérique des entreprises françaises est loin d’être finie : les projets IT se multiplient au sein des organisations et les investissements tendent à croître.  Alors que les préoccupations se concentraient jusqu’alors autour de la gestion globale de l’entreprise (ERP) et de la relation client (CRM), l’année 2019 se place sous le signe de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et du retour vers l’humanisation organisationnelle.

%d blogueurs aiment cette page :