Ces 4 tendances technologiques qui vont bouleverser l’architecture d’entreprise

mega - Alain Gabriel Gomane
Par Alain Gabriel Gomane, Senior Product Marketing Manager, MEGA International

Les nouvelles technologies sont aujourd’hui indispensables au développement de produits et services toujours plus performants. Avec leur multiplication, les entreprises évoluent dans un environnement de plus en plus changeant. Grâce à l’architecture d’entreprise qui vise à aligner la stratégie globale avec l’ensemble des couches (métier, applicative et technique), les entreprises devraient pouvoir mieux intégrer ces nouvelles technologies. MEGA International, spécialiste de la question revient sur quatre tendances technologiques prêtes à bousculer les codes !

 

La transformation digitale à travers l’automatisation, l’APIsation et l’agilité

Quel que soit leur secteur d’activité, les entreprises sont à la recherche d’une amélioration de l’expérience client qui se traduit bien souvent par la digitalisation des processus. Autrement dit, le numérique permet d’automatiser et d’optimiser certaines tâches qui seront traitées plus rapidement et plus efficacement grâce aux systèmes d’information. D’autre part, le numérique offre la possibilité de proposer de nouveaux services entièrement dématérialisés qui participent également à une amélioration de l’expérience client.

Pour faire cohabiter les différents systèmes d’information supportant ce parcours client, l’« APIsation » des SI est incontournable pour faciliter les échanges et permettre une architecture flexible tandis que l’agilité, nécessaire à l’adaptation rapide, est indispensable dans un contexte économique de plus en plus évolutif.

Les évolutions pour l’architecture d’entreprise

Avec la cartographie du parcours client, les architectes d’entreprise peuvent adopter une approche externe en mappant les points de contact client avec l’organisation et en les reliant aux processus métier internes. Ce faisant, les architectes peuvent d’abord envisager l’expérience client, avant de modéliser les processus métier. Cette approche est essentielle pour moderniser les processus existants, puis automatiser les parcours clients.

D’autre part, l’architecture d’entreprise permet de cartographier précisément tous les flux de données entre les applications et permettre d’accélérer le processus d’APIsation.

Enfin, l’architecture d’entreprise va devoir évoluer vers un modèle agile capable de s’adapter rapidement aux changements continus du marché. Les équipes d’architecture d’entreprise vont ainsi devoir collaborer plus étroitement avec les équipes agiles pour communiquer la vision globale de l’entreprise et casser les silos qui existent entre les différentes équipes.

 

La gestion des données

À l’heure du numérique, la gestion des données est un élément crucial de toute stratégie d’entreprise, qu’il s’agisse de leur collecte, leur stockage, leur organisation, et leur protection. Mais la question de leur interprétation se pose également lorsqu’il s’agit d’en tirer de la valeur à mettre au service de l’innovation métier. À ce défi s’ajoute l’obligation de mise en conformité au RGPD, la réglementation européenne sur la protection de la vie privée et des données personnelles, qui s’applique depuis mai 2018.

Les évolutions pour l’architecture d’entreprise

Alors que de nombreuses données sont collectées, traitées et gérées par l’entreprise, l’architecte d’entreprise va pouvoir y apporter de la clarté et en faciliter la compréhension. Elle permet notamment de créer des dictionnaires de données et des glossaires métier, de cartographier des modèles sémantiques pour construire une représentation métier des échanges de données, mais également modéliser les bases de données existantes. Les glossaires métier peuvent ensuite être reliés aux dictionnaires de données afin que les architectes puissent évaluer l’impact d’un changement métier sur les données et faire face ainsi aux changements continus du marché. Enfin la vision claire des processus et applications qui traitent des données permet d’accélérer la mise en conformité au RGPD.

 

La création d’un jumeau numérique (Digital Twin)

L’utilisation de jumeaux numériques (Digital Twin) est une autre tendance qui a une incidence sur l’architecture d’entreprise. Cette démarche consiste à créer une réplique numérique de l’entreprise pour en optimiser les performances et les processus associés. Le « Jumeau Numérique » va s’appuyer sur des données réelles pour valider les modèles, les corriger et les faire évoluer pour améliorer le processus de transformation métier.

Les évolutions pour l’architecture d’entreprise

Les modèles d’architecture d’entreprise, qui englobent les couches métier, applicatives et technologiques, peuvent être améliorés avec des données réelles (grâce au data mining). L’analyse de ces données, en utilisant par exemple l’intelligence artificielle, permet aux architectes d’identifier les écarts entre les modèles théoriques et le monde réel et d’identifier ainsi les domaines d’amélioration ou de défaillance des systèmes censés fonctionner correctement. Cela garantira que la stratégie est exécutée à un coût minimal, tout en réduisant le time-to-market.

 

L’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est elle aussi de plus en plus présente dans les entreprises. Elle intervient notamment en matière d’utilisation intelligente des données, de reconnaissance vocale et de chatbots intelligents capables de répondre aux clients. Le recours à l’intelligence artificielle permet de libérer les collaborateurs de tâches répétitives pour optimiser la façon dont ils utilisent leurs temps. Selon l’institut Gartner, 25 % des opérations de service client passeront par l’utilisation d’assistants virtuels d’ici 2020.

Les évolutions pour l’architecture d’entreprise

La reconnaissance vocale, ou les recommandations réalisées sur la base des choix précédents sont déjà des technologies d’intelligence artificielle disponibles. Pour une entreprise, les intégrer suppose de changer les processus existants, en particulier ceux qui concernent les interactions avec les clients. En apportant une vision stratégique aux décideurs, l’architecture d’entreprise facilite ce changement. En particulier, elle fournit de multiples outils pour évaluer l’impact et transformer l’entreprise. Les cartes de capacité métier sont ainsi essentielles pour évaluer l’impact sur l’activité actuelle. En reliant les technologies d’intelligence artificielle aux capacités métiers, les architectes d’entreprise peuvent évaluer leur impact, qu’il s’agisse d’un impact mineur ou majeur ou si une capacité est devenue obsolète du fait de l’intégration de l’intelligence artificielle. L’architecture applicative permet quant à elle, de mapper tous les flux de données entre les applications et déterminer quelle architecture sera développée pour la mise en œuvre de la nouvelle solution d’intelligence artificielle.

Les architectes d’entreprise doivent se positionner comme les partenaires de la transformation digitale. C’est un préalable pour concevoir les innovations de demain. Ils doivent formuler des recommandations stratégiques et évaluer les opportunités métier liées aux nouvelles technologies. En raison de la nature de l’architecture d’entreprise, les architectes sont en mesure d’évaluer l’impact des changements métier sur les systèmes d’information. À ce titre, ils doivent être force de proposition et maîtriser parfaitement les nouvelles technologies et les opérations de l’entreprise !

 

%d blogueurs aiment cette page :