Se lancer avec succès dans l’automatisation robotique

onrobot - Thierry Delmas
Par Thierry Delmas, Directeur Général d'OnRobot pour l'Europe du Sud, l'Afrique et le Moyen Orient

Lorsqu’elle est correctement mise en œuvre, l’automatisation robotique permet non seulement d’améliorer l’efficacité, de produire de meilleurs résultats, de réduire les coûts mais également d’augmenter la flexibilité aussi bien pour les PME que pour les grandes entreprises. Pour bénéficier de ces avantages, les entreprises doivent établir en amont une vision stratégique et sensée de l’automatisation robotique. Elles doivent réfléchir à sa mise en œuvre et aux applications propices, identifier ses avantages potentiels, et bien cerner les stratégies spécifiques en matière de budget et d’opérations. 

C’est seulement lorsqu’elles ont répondu à ces questions de départ que les entreprises sont en mesure d’identifier là où se trouvent leurs besoins en matière de robotique pour ainsi automatiser des applications collaboratives.

 

À chaque tâche, son outil

Les entreprises qui se lancent dans l’automatisation peuvent légitimement penser que le robot est l’élément le plus important, mais ce sont en réalité les outils en bout de bras qui manipulent les matériaux et les produits. Ce sont eux qui réunissent les informations nécessaires aux actions du robot et qui interagissent avec les objets et les humains.

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte lors du choix des préhenseurs, des capteurs et des changeurs d’outil de robot. Étant donné que les outils en bout de bras modernes ne sont plus conçus pour un secteur d’activité en particulier, mais plutôt pour s’adapter à un éventail d’applications, les entreprises doivent se tourner vers un fournisseur unique pour acquérir un ensemble d’accessoires robotiques adaptés à ses différents besoins de production. Ces outils nécessitent peu de temps à l’installation et à la réinstallation. Ils sont dotés de fonctionnalités plus avancées et plus complexes.

Les entreprises qui effectuent leur transition vers l’automatisation de production doivent s’orienter vers des outils en bout de bras avancés, car ces derniers sont amenés à jouer un rôle de plus en plus important au cours des années à venir. La Fédération internationale de la robotique, notamment, prévoit que les cobots (des outils collaboratifs conçus pour fonctionner en tandem avec des opérateurs humains dans des milieux industriels) représenteront près de 35 % du marché international de la robotique d’ici 2025¹. La multiplication du nombre de cobots s’accompagnera d’une demande accrue en outils en bout de bras flexibles et polyvalents pour améliorer leur efficacité et leur autonomie, et ainsi obtenir un meilleur retour sur investissement.

Par exemple, lorsqu’un préhenseur est conçu spécifiquement pour effectuer une tâche précise au sein d’une chaîne de production en masse, son utilité et son potentiel sont limités. Lorsque la tâche en question ou les besoins de production changent (ce qui se produit régulièrement dans le secteur des biens de consommation), le préhenseur devient inutile et doit être remplacé, ralentissant ainsi la production et engendrant des coûts supplémentaires. 

À l’inverse, des préhenseurs flexibles comme les modèles RG2 et RG6 peuvent facilement gérer plusieurs tâches et manipuler des produits de différentes tailles et en différents matériaux. De plus, leur procédé d’installation ingénieux et prêt à l’emploi associé à leur programmation intuitive réduit le temps nécessaire au déploiement d’environ 30 %.

 

Des outils intelligents pour des entreprises intelligentes

De la réduction des coûts sur le long terme à la création d’un environnement de production plus efficace et dynamique, l’automatisation des processus permet aux entreprises de relever de nombreux défis et de prendre une longueur d’avance sur leurs concurrents. Ces avantages sont valables aussi bien pour les PME que pour les grandes entreprises.

L’automatisation n’est plus simplement un outil de fabrication en masse. Les PME qui produisent par petits lots et qui possèdent des données de production historiques peuvent elles aussi tirer parti des avancées modernes de la robotique et des outils en bout de bras. La réduction des coûts que ces outils permettent en fait une option intéressante pour les entreprises qui ont un budget limité. 

Ces améliorations apportées à la production peuvent leur permettre de se démarquer de leurs concurrents et de devenir une alternative crédible pour des clients ayant des besoins de production plus exigeants.

Les entreprises doivent toutefois réfléchir à leurs objectifs en matière d’automatisation et choisir attentivement les outils qui permettront de les atteindre. Des outils flexibles et des accessoires intelligents modernes et adaptés pourront réduire les coûts de mise en œuvre, faire gagner du temps sur l’installation et le redéploiement, et améliorer la collaboration et l’intégration des processus.

 


¹https://www.robotics.org/blog-article.cfm/Collaborative-Robots-Market-Update-2018/84
%d blogueurs aiment cette page :